L’adjoint de M. Estrosi va-t-il conserver le XIIe ?

Publié le par les nouvelles nicoises

12e cantonLors d’élections partielles, M. Kandel avait été élu triomphalement dans le XIIe canton de Nice en obtenant 2 344 voix, soit… 19 % du corps électoral… En effet, sur 12 311 inscrits, il n’y eut que 3 953 votants et 165 bulletins blancs et nuls. Après cette élection vantée dans le monopole de presse, mais dont l’écho cependant, résonnait comme les trompettes de Jéricho dans un aride désert d’électeurs, certains s’étaient gargarisés de cette « victoire » comme si de rien n’était. Mais en réalité, le grand vainqueur de cette consultation n’était pas l’adjoint du maire actuel, mais bien plutôt les citoyens qui en ne se rendant pas aux urnes, sanctionnaient à la fois les candidats et le système politique. Avec une abstention record de 67,89 % dans ce canton, l’élu ne pouvait prétendre qu’à une légitimité de droit, ne s’appuyant pas sur une réalité tangible. Dans ces conditions, tout est possible dans ce canton. Il est donc très probable que le prochain scrutin donne cette fois la mesure exacte de la volonté populaire. M. Kandel ayant fait, très probablement le plein des voix UMP lors de son élection, soit 3 953 voix, le parti socialiste semble être à même, en mobilisent les 67,89 % d’abstentionnistes, de le reprendre.

Commenter cet article