Canton de St Martin-Vésubie : suicide ou lèse-Majesté... ?

Publié le par les nouvelles nicoises

C’est dans ce canton que se représente M. Ciotti ; son principal adversaire est le communiste Pierre Bernasconi. Ceux qui lisent encore le monopole de presse niçois, ont pu croire que se présenter contre M. Ciotti relevait du suicide ou du délit de lèse-Majesté : «…Affronter le président du conseil général Éric Ciotti dans le canton de St Martin Vésubie relève de la gageure… ».

 

Après s’être fait brillamment « étaler » dans le 1er canton de Nice en 2008, le futur président Ciotti, se représenta dans ce canton de montagne à une partielle orchestrée, suite à la démission de M. Franco. Triomphe, 78,5 % au premier tour… Oui mais… 907 voix seulement sur 1 674 inscrits… (21,50 % d’abstentions et nuls). Du fait du nombre d’inscrits, les voix là-haut n’ont pas la même valeur qu’à Nice, car dans le 1er canton du port le report des presque 6 % de voix obtenues par M. Roullier-Laurens, firent chuter M. Ciotti au second tour.

 

Avec 907 voix seulement du canton de Saint Martin Vésubie, M. Ciotti préside le conseil général, ce qui pénalise grandement la représentation du littoral. Le conseil général passant de très nombreuses publicités dans le monopole de presse afin de promouvoir les stations de ski et la montagne, ce qui n’est évidemment qu’un hasard, on peut penser que l’électorat sera favorable au sortant. Mais, le passé a prouvé que nul pouvoir politique n’est inébranlable… sa fin n’est qu’une question de temps et de circonstances.

Commenter cet article